Tous les articles par Evelyne Bloch-Dano

Blog

Choses légères par temps lourd

Dimanche 15 mars

Semaine 1

Aujourd’hui, je tente de tenir ce journal de bord  destiné à mes amis et à vous tous qui venez  sur mon site. Je sais qu’il y aura des centaines de documents semblables mais chacun témoignera d’une expérience différente sous l’emprise d’une même réalité. Ce Journal n’a aucune vocation à être publié. C’est juste une façon de rester en lien avec vous, sans passer par les réseaux sociaux.  Mais bien sûr, le reste du temps, j’appelle mes proches, mes amis, j’envoie des mails et des messages comme nous le faisons tous ; Imaginons la même situation il y a une trentaine d’années.  L’internet était encore réservé à quelques techniciens ou ingénieurs.  Nous serions encore plus isolés. Malgré cette période grave, je voudrais que ces lignes restent légères, qu’elles reflètent la vie quotidienne  avec  ses moments tristes, et ses moments drôles ou frivoles. Elles sont sans prétention ni ambition littéraire.

Il y a quinze jours je rentrai de Floride où j’étais allée faire une conférence sur les jardins de Colette  (Thousand and one gardens). L’heure était encore à l’insouciance quand j’étais partie de Paris la semaine précédente, le 23 février, un peu moins au moment du retour.

Continuer la lecture de Choses légères par temps lourd

Blog

Femina des lycéens

Après  Tropique de la violence de Nathacha Appanah, Ma reine de Jean-Baptiste Andréa et Je voudrais que la nuit me prenne d’Isabelle Desesquelles, quel sera le roman lauréat du 4ème  Femina des lycéens ? 

Cette année , quinze lycées participent à notre Prix, dans les académies de Normandie, de Lille et  d’Amiens. De la classe de seconde aux étudiants de BTS, ils lisent les livres de la 2ème sélection du Femina et rencontrent les auteurs : Dominique Barbéris, Victor Jestin, Victoria Mas, Alexis Ragougneau, Monica Sabolo et Karine Tuil se sont déplacés pour  parler avec eux. Qu’ils en soient remerciés !

Réponse le mercredi  4 décembre à Rouen !

Et c’est finalement La chaleur du jeune Victor Jestin (Flammarion) que les lycéens ont plébiscité.

 

Blog

10ème Madeleine d’or

Le prix du Cercle littéraire proustien de Cabourg a été attribué cette année à Jacques Dubois pour son essai : Le roman de Gilberte Swann – Proust sociologue paradoxal (Seuil). Une mention spéciale a été remise à L’herbier de Marcel Proust de Dane Mc Dowell (Flammarion). 

La remise des prix a eu lieu au Grand Hôtel de Cabourg.

Le jury que je préside se compose de : Jérôme Clément, Elyane Dezon-Jones, Laurent Fraisse, Luc Fraisse, Jean-Paul Henriet, Jérôme Prieur. Il devrait bientôt être rejoint par deux nouveaux membres. Il est remis tous les deux ans à un ouvrage mettant à l’honneur Marcel Proust et son oeuvre.

 

 

Blog

Femina 1ère sélection

Romans français

  • Le ciel par-dessus le toit de Nathacha Appanah (Gallimard)
  • Quand la parole attend la nuit de Patrick Autréaux(Verdier)
  • Un dimanche à Ville-d’Avray de Dominique Barbéris (Arléa)
  • Un autre Eden, de Bernard Chambaz (Seuil)
  • Unpur d’Isabelle Desesquelles (Belfond)
  • Scrabble de Michael Ferrier (Mercure de France)
  • Les grands cerfs de Claudie Hunzinger (Grasset)
  • La chaleur de Victor Jestin (Flammarion)
  • Chronique d’une station-service d’Alexandre Labruffe (Verticales)
  • La tentation de Luc Lang (Stock)
  • Le bal des folles de Victoria Mas (Albin Michel)
  • Avant que j’oublie d’Anne Pauly (Verdier)
  • Par les routes de Sylvain Prudhomme (Gallimard)
  • Opus 77 d’Alexis Ragougneau (Viviane Hamy)
  • Eden de Monica Sabolo (Gallimard)
  • Les choses humaines de Karine Tuil (Gallimard)

Romans étrangers

  • La fracture de Nina Allan, traduit par Bernard Sigaud (Tristram)
  • Je ne reverrai plus le monde d’Ahmet Altan, traduit par Julien Lapeyre de Cabanes (Actes Sud)
  • Borgo Vecchio de Giosuè Calaciura, traduit par Lise Chapuis (Notabilia)
  • Le grand royaume des ombres d’Arno Geiger, traduit par Olivier Le Lay (Gallimard)
  • La fabrique des salauds de Chris Kraus, traduit par Rose Labourie (Belfond)
  • Les hommes d’août de Sergueï Lebedev traduit par Luba Jurgenson (Verdier)
  • Bleuets de Maggie Nelson, traduit par Céline Leroy (Sous-Sol)
  • L’ami de Sigrid Nunez, traduit par Mathilde Bach (Stock)
  • Girl d’Edna O’Brien, traduit par Aude de Saint-Loup et Pierre-Emmanuel Dauzat (Sabine Wespieser)
  • Appia de Paolo Rumiz, traduit par Béatrice Vierne (Arthaud)
  • Ordesa de Manuel Vilas, traduit par Isabelle Gugnon (Sous-Sol)

 

Blog

Intérieurs et autres paysages

L’exposition de Jean-François Sineux, qui a illustré la couverture de Mes maisons d’écrivains est une merveille de célébration de la vie et de l’intimité. Colorée, vivante, poétique, son oeuvre décline des intérieurs, des jardins, des vérandas printanières, des maisons qu’on devine chaleureuses même quand il fait froid. Les fleurs, les fruits, les légumes, les animaux, les enfants : tout ce qui vit y a sa place.

Galerie Place des Arts

9 rue des Croisiers

14 000 Caen

du 5 au 15 mai 2019 (0608438923)

Blog

Impression…

J’en rêvais depuis longtemps : assister à l’impression de l’un de mes livres.

Plus j’avance dans ce « métier » d’écrivain, plus je m’aperçois que contrairement à la légende, ce n’est pas une activité solitaire. On parle de la « chaîne » du livre. C’est si vrai ! Bien sûr, l’écriture elle-même est un exercice individuel, qu’il se pratique dans la solitude ou dans un lieu fréquenté. Mais

Continuer la lecture de Impression…