Prix littéraire

Blog

41TryJSSb8L

Prix Femina 2018

Grande joie et fierté de voir couronné à la quasi unanimité le roman majeur de ces dernières années : Le lambeau de Philippe Lançon. Ce livre résulte non seulement d’une expérience atroce qui a grièvement blessé son auteur et horrifié le monde – la tuerie de Charlie Hebdo en janvier 2015 –  mais aussi d’une plongée dans les profondeurs de l’intime, d’un chemin de croix de la souffrance qui mène à la reconstruction d’un homme. Pas de haine, pas de dénonciation, pas de règlement de comptes, mais des rencontres essentielles comme celle de Chloé, la chirurgienne, des lectures (Proust, Kafka…), des musiques, et surtout, l’amour des proches, des amis, leur accompagnement.

La question absurde de savoir s’il s’agit de fiction ou de réalité ne se pose même pas. Dans sa construction, son écriture, son accomplissement, le livre pulvérise ces catégories de moins en moins pertinentes.

Le Prix du roman étranger est allé à Alice Mc Dermott pour La neuvième heure, et celui de l’essai à Elisabeth de Fontenay pour Gaspard de la nuit. Deux femmes, dont l’une tisse patiemment une oeuvre consacrée aux Irlandais pauvres dans l’Amérique du début du vingtième siècle, et l’autre une oeuvre philosophique essentielle. Du Silence des bêtes à Gaspard de la nuit, c’est aussi l’humain qu’Elisabeth de Fontenay interroge. Sous la démarche rigoureuse de la philosophe, s’inscrit une humanité vigilante et une grande sensibilité.

41bp+qhK8ALZ

Blog

3ème sélection du Prix Femina

Voici notre dernière sélection avant l’attribution des Prix le 5 novembre.

7 romans français

  • Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L)
  • Trois enfants du tumulte d’Yves Bichet (Mercure de France)
  • Frère d’âme de David Diop (Seuil)
  • François, portrait d’un absent de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Idiotie de Pierre Guyotat (Grasset)
  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Roissy de Tiffany Tavernier (Sabine Wespieser)

7 romans étrangers

  • Le monarque des ombres de Javier Cercas, traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
  • La loi de la mer de Davide Enia, traduit de l’italien par Françoise Brun (Albin Michel)
  • Le cœur converti de Stefan Hertmans, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)
  • La neuvième heure d’Alice McDermott traduit de l’anglais par Cécile Arnaud (La Table ronde)
  • Les livres de Jakob d’Olga Tokarczuk traduit du polonais par Maryla Laurent (Noir sur blanc)
  • My absolute darling de Gabriel Tallent, traduit de l’anglais par Laura Derajinski (Gallmeister)
  • La marcheuse de Samar Yazbek, traduit de l’arabe par Khaled Osman (Stock)

8 essais

  • Histoire des crétins des Alpes d’Antoine de Baecque (La librairie Vuibert)
  • La France des Belhoumi de Stéphane Beaud (La Découverte)
  • Intérieur jour de Marc Dugain (Robert Laffont)
  • Camille Claudel de Colette Fellous (Fayard)
  • Gaspard de la nuit d’Elisabeth de Fontenay (Stock)
  • Il nous faudrait des mots nouveaux de Laurent Nunez (Cerf)
  • La citoyenneté à l’épreuve : la démocratie et les juifs de Dominique Schnapper (Gallimard)
  • Un temps pour haïr de Marc Weitzmann (Grasset)

Blog

Femina 2ème sélection

IMG_2596

Le 5 octobre a eu lieu la 2ème sélection de notre jury.

C’est l’une des plus difficiles à établir car elle suppose de passer d’une quinzaine de titres à une dizaine, tout en intégrant parfois des romans nouveaux. Contrairement à ce que pensent certains, c’est parfois un crève-coeur, en particulier, cette année, pour les romans étrangers – un formidable cru. A mes yeux, tous les romans  étrangers de cette liste sont bons, venus d’horizons différents, écrits dans des langues différentes ( italien, anglais, néerlandais, espagnol, hébreu, arabe, hongrois) avec des thèmes et des styles variés. Vous pouvez les lire tous, comme nous. Mais dans la 1ère sélection, il y en avait aussi d’excellents, qui malheureusement n’ont pas réuni assez de voix, tels qu’Une saison de fleurs de flammes, du nigérien Aboubacar Adam Ibrahim (L’Observatoire).

Les 10 romans en langue française constitueront la liste pour le Femina des lycéens. Espérons qu’ils trouveront leur bonheur  dans ces lectures. Ils feront en tout cas des découvertes, c’est certain !

Romans français 

  • Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L)
  • Trois enfants du tumulte d’Yves Bichet (Mercure de France)
  • Je voudrais que la nuit me prenne d’Isabelle Desesquelles (Belfond)
  • Platine de Régine Detambel (Actes Sud)
  • Frère d’âme de David Diop (Seuil)
  • François, portrait d’un absent de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Idiotie de Pierre Guyotat (Grasset)
  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Par les écrans du monde Fanny Taillandier (Seuil)
  • Roissy de Tiffany Tavernier (Sabine Wespieser)

Romans étrangers

  • Je reste ici de Marco Balzano traduit de l’italien par Nathalie Bauer (Philippe Rey)
  • Taxi curaçao de Stefan Brijs, traduit du néerlandais par Daniel Cunin (Héloïse d’Ormesson)
  • Le monarque des ombres de Javier Cercas, traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
  • Le bûcher de György Dragoman, traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly (Gallimard)
  • La loi de la mer David Enia, traduit de l’italien par Françoise Brun (Albin Michel)
  • Le cœur converti de Stefan Hertmans, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)
  • La neuvième heure d’Alice McDermott traduit de l’anglais par Cécile Arnaud (La Table ronde)
  • Voyou d’Itamar Orlev, traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz (Seuil)
  • My absolute darling de Gabriel Tallent, traduit de l’anglais par Laura Derajinski (Gallmeister)
  • La marcheuse de Samar Yazbek, traduit de l’arabe par Khaled Osman (Stock)

Essais

    

  • La France des Belhoumi de Stéphane Baud (La Découverte)
  • Histoire des crétins des Alpes d’Antoine de Baecque (La librairie Vuibert)
  • Elsa Morante : une vie pour la littérature de René de Ceccatty (Tallandier)
  • La saga des intellectuels français (deux volumes) de François Dosse (Gallimard)
  • Intérieur jour de Marc Dugain (Robert Laffont)
  • Camille Claudel de Colette Fellous (Fayard)
  • Gaspard de la nuit d’Elisabeth de Fontenay (Stock)
  • Même les monstres de Thierry Ollouz (l’Iconoclaste)
  • Il nous faudrait des mots nouveaux de Laurent Nunez (Cerf)
  • La nostalgie des pays perdus de Jean-Claude Perrier (Cerf)
  • La citoyenneté à l’épreuve : la démocratie et les juifs de Dominique Schnapper (Gallimard)
  • La ruée vers l’Europe : la jeune Afrique en route pour le Vieux Continent de Stephen Smith (Grasset)
  • Un temps pour haïr de Marc Weitzmann (Grasset)

Prochaine réunion : mercredi 24 octobre

 

 

Blog

Femina : 1ère sélection

Voici la liste des livres que notre jury a retenus dans cette première sélection :

Romans français

  • Arcadie d’Emmanuelle Bayamack-Tam (P.O.L)
  • Trois enfants du tumulte d’Yves Bichet (Mercure de France)
  • Tous les hommes désirent naturellement savoir de Nina Bouraoui (J-C Lattès)
  • Je voudrais que la nuit me prenne d’Isabelle Desesquelles (Belfond)
  • Platine de Régine Detambel (Actes Sud)
  • Frère d’âme de David Diop (Seuil)
  • La révolte de Clara Dupont-Monod (Stock)
  • François, portrait d’un absent de Michaël Ferrier (Gallimard)
  • Idiotie de Pierre Guyotat (Grasset)
  • Le lambeau de Philippe Lançon (Gallimard)
  • Einstein, le sexe et moi d’Olivier Liron (Alma)
  • Tu t’appelais Maria Schneider de Vanessa Schneider (Grasset)
  • Roissy de Tiffany Tavernier (Sabine Wespieser)
  • Une vie en l’air de Philippe Vasset (Fayard)

Romans étrangers

  • Je reste ici de Marco Balzano traduit de l’italien par Nathalie Bauer (Philippe Rey)
  • Taxi curaçao de Stefan Brijs, traduit du néerlandais par Daniel Cunin (Héloïse d’Ormesson)
  • Le monarque des ombres de Javier Cercas, traduit de l’espagnol par Aleksandar Grujicic, avec la collaboration de Karine Louesdon (Actes Sud)
  • Le bûcher de György Dragoman, traduit du hongrois par Joëlle Dufeuilly (Gallimard)
  • La femme à part de Vivian Gornick, traduit de l’anglais par Laetitia Devaux (Rivages)
  • Le cœur converti de Stefan Hertmans, traduit du néerlandais par Isabelle Rosselin (Gallimard)
  • Forêt obscure de Nicole Krauss, traduit de l’anglais par Paule Guivarch (L’Olivier)
  • La saison des fleurs de flamme d’Abubakar Adam Ibrahim, traduit de l’anglais par Marc Amfreville (L’Observatoire)
  • La neuvième heure d’Alice McDermott traduit de l’anglais par Cécile Arnaud (La Table ronde)
  • Voyou d’Itamar Orlev, traduit de l’hébreu par Laurence Sendrowicz (Seuil)
  • Asta de Jón Kalman Stefánsson, traduit de l’islandais par Eric Boury (Grasset)
  • My absolute darling de Gabriel Tallent, traduit de l’anglais par Laura Derajinski (Gallmeister)
  • Les livres de Jakob d’Olga Tokarczuk, traduit du polonais par Maryla Laurent (Noir sur blanc)
  • La marcheuse de Samar Yazbek, traduit de l’arabe par Khaled Osman (Stock)

Membres du jury Femina : Chantal Thomas (Présidente), Camille Laurens (Vice-Présidente), Evelyne Bloch-Dano, Anne-Marie Garat, Claire Gallois, Paula Jacques, Christine Jordis, Mona Ozouf, Danièle Sallenave, Josyane Savigneau. Secrétaire générale : Anne de Caumont.

La présidence et la vice-présidence sont annuelles.

Blog

Femina des lycéens 2018

livres

L’édition Femina 2018 des lycéens est lancée !

Le Femina des lycéens est organisé grâce à un partenariat entre le jury Femina les rectorats de Caen et de Rouen et l’Association des libraires Indépendants de Normandie. Comme les années précédentes, les élèves de 1ère liront les livres de la 2ème sélection du Femina qui sera divulguée le 5 octobre.  Tous les auteurs de ces livres seront sollicités pour rencontrer les lycéens ainsi que les lecteurs des librairies indépendantes des villes concernées.

Le vote et la proclamation auront lieu le mercredi 5 décembre 2018. 

14 lycées ont été sélectionnés à l’issue de l’appel à candidatures :

Académie de Rouen

– lycée Val de Seine, Le Grand Quevilly (76)

– lycée Jean Moulin, Les Andelys (27)

– lycée Marc Bloch, Val de Reuil (27)

– lycée Galilée, Franqueville-saint-Pierre (76)

– lycée Pablo Neruda, Dieppe (76)

– lycée La Providence Mesnil Esnard (76)

Académie de Caen

– Lycée Marcel Gambier, Lisieux (14)

– Lycée Jean-Paul II Coutances (50)

– Lycée Marguerite de Navarre, Alençon (61)

– Lycée Jean Millet, Cherbourg (50)

– Lycée Jean Rostand, Caen (14)

– Lycée Victor Hugo, Caen (14)

Académie de Lille

– 2 établissements de Tourcoing et de Lille

Blog

dessin-besse.lycéen-lit

2ème Femina des lycéens

Deux académies étaient concernées cette année par le Femina des lycéens : celle de Rouen et celle de Caen, auxquelles s’ajoute un établissement de l’académie de Créteil. En tout, 13 classes de Première, soit environ 400 élèves. Notre Prix s’appuie aussi sur des librairies indépendantes, qui prêtent des lots de livres : L’Armitière à Rouen, Le Détour à Granville, Brouillon de culture à Caen, Le Passage à Alençon, La Curieuse à Argentan, et Mille et une pages à Avranches. Qu’ils en soient remerciés !

F des lycéens 2017

Voici la liste des établissements qui ont  participé  au Femina des lycéens 2017 :

Continuer la lecture de 2ème Femina des lycéens

Blog

Prix Femina

Les lauréats du Prix Femina 2017 sont :

-Roman français : Philippe Jaenada La serpe (Julliard)

-Roman étranger : John Edgar Wideman : Ecrire pour sauver une vie traduit de l’américain par Catherine Richard-Mas (Gallimard)

- Essai : Jean-Luc Coatalem Mes pas vont ailleurs (Stock)

Un prix spécial du jury a été attribué à Françoise Héritier pour l’ensemble de son oeuvre

Continuer la lecture de Prix Femina

Blog

Cercle littéraire proustien de Cabourg-Balbec

imgres

Le jury de la Madeleine d’or, le Prix du Cercle littéraire proustien, s’enrichit d’un nouveau membre. Ou plutôt une « nouvelle » membre puisqu’il s’agit d’Elyane Dezon-Jones, spécialiste de Proust, membre de l’ITEM/CNRS, auteure  de nombreux articles, en particulier sur la critique génétique de A la Recherche du temps perdu, d’éditions de Du côté de  Guermantes (Flammarion) et de Du côté de chez Swann (Livre de poche). Elle a aussi écrit le savoureux  Meurtre chez Tante Léonie (traduit en dix langues)  et Le Fantôme du petit Marcel. 

Par ailleurs, c’est avec tristesse que nous avons appris  le décès de notre ami Michel Blain qui faisait partie de notre  jury depuis longtemps.  Sa vivacité, sa culture, son activité et son sourire nous manqueront. Quelques semaines plus tard, c’est Gonzague St Bris qui a disparu dans un accident de la route.

Le jury  se compose donc de :

Evelyne Bloch-Dano (Présidente), Jérôme Clément, Elyane Dezon-Jones, Luc Fraisse, Laurent Fraisse, Jean-Paul Henriet, Jérôme Prieur.

Marie-Hélène Azibert en est la secrétaire générale.

Le Prix est attribué tous les deux ans à un ouvrage de langue française permettant la découverte ou l’approfondissement de l’oeuvre de Marcel Proust.  Le précédent lauréat était Michel Schneider pour son livre L’auteur, l’autre (Gallimard).

La prochaine remise de la Madeleine d’or aura lieu au Casino de Cabourg le samedi 25 novembre 2017.

Les livres sélectionnés sont :

Madeleine d’or 2017

– Jérôme Bastianelli, Dictionnaire Proust-Ruskin, Classique Garnier, 2017

– Philippe Berthier, Charlus, éditions de Fallois, 2017

– Thomas Carrier-Lafleur L’oeil cinématographique de Proust Classiques Garnier, 2016

– Diane de Margerie A la recherche de Robert Proust Flammarion, 2016

– François-Bernard Michel Le professeur Marcel Proust Gallimard, 2016

– Jérôme Picon Marcel Proust :Une vie à s’écrire Flammarion, 2016

Et le gagnant est…Jérôme Bastianelli pour son érudit et passionnant Dictionnaire Proust-Ruskin. 

download

Cercle littéraire proustien

Blog

Femina des lycéens

 nathacha-appanahimgres

Quelle belle journée , ce mercredi 7 décembre ! A Rouen a donc été décerné le 1er Femina des lycéens.

200 élèves de 6 établissements de l’académie de Rouen avaient voté et défendu leurs choix par l’intermédiaire de deux délégués par classe. Ceux-ci ont délibérés de 9h30 à 12h30 dans la librairie L’Armitière. Et à 12h30, nous avons enfin su :

Tropique de la violence, de Nathacha Appanah ( Gallimard) 

Continuer la lecture de Femina des lycéens